17 novembre 2017

Dans ma cuisine, j’ai…

… beaucoup moins d’espace de comptoir que l’image ci-dessus!

Blagues à part, j’aime ma cuisine. Elle est spacieuse, à aire ouverte et je peux voir tout le premier étage peu importe où je me trouve dans la cuisine.

Les comptoirs, bien que blancs (NE FAITES JAMAIS CELA, SURTOUT AVEC DES ENFANTS) me laissent assez d’espace pour travailler, et mon petit ilot permet à mes enfants de participer à la cuisine avec moi. J’ai suffisamment d’armoires pour tout ranger adéquatement et même si je déteste royalement mon plancher (#prélart -déchiré-), j’aime beaucoup ma cuisine.

Je n’ai jamais adoré faire à manger. Je cuisinais parce que je devais manger, mais je n’avais pas de plaisir en tant que tel. J’oubliais mes repas au four ou je négligeais l’assaisonnement. Je faisais des mixes bizarres, et je cuisais trop mes pâtes. Mais ceci était avant d’avoir des enfants.

L’importance de (bien) faire à manger

Avec les enfants, j’ai l’impression que cuisiner est un must. Je veux savoir ce que mes enfants mangent, je veux choisir les ingrédients et aliments qui les nourriront. Je veux également développer leur attrait pour la nourriture de qualité, des goûts variés et de l’intérêt pour la nouveauté, les légumes, les poissons et fruits de mer, etc. Je veux qu’ils deviennent, éventuellement, des personnes ne mangeant pas de macaroni au fromage en boîte (parce qu’ils sauront s’en faire un bon, maison) ni de repas congelés (juste ark). Une des mes grandes fierté: leur danse de la joie quand je dis qu’on mange des moules… ou des huîtres!

Bien évidemment, faire à manger nécessite du temps et de l’énergie. Combien de fois je passe 90 minutes dans la cuisine pour un repas qui se fait engloutir en moins de 10? C’est la vie! Pourtant, maintenant, j’apprécie les 90 minutes passées en cuisine. Pourquoi? Parce qu’avec les années, mon mari et moi (qui ne voyageons pas) avons décidé d’équiper notre cuisine d’appareils pouvant non seulement nous faciliter la vie, mais nous faire économiser temps et énergie lors de la préparation des repas, surtout étant une famille de 5.

Avec Noël qui approche, j’ai décidé de vous faire part des quelques appareils faisant partie de notre cuisine, et dont nous ne pourrions nous passer.

Mon amie la mijoteuse

Je crois que cet appareil ne nécessite pas d’explications élaborées. C’est un must pour plusieurs familles, surtout par temps froid! On peut tout préparer le repas la veille ou le matin-même, mettre  dans la mijoteuse et l’oublier. (En fait ne l’oubliez pas vraiment, car comme pour tout autre type de cuisson, ça peut brûler!). Préparer des repas en avance et les congeler peut devenir une bonne option également; vous n’aurez qu’à des faire dégeler au réfrigérateur la nuit d’avant, et hop à la mijoteuse le matin venue! Vous pourrez facilement trouver de nombreuses recettes gratuitement sur le net, d’ailleurs. Voyez ici un article écrit au début septembre, parlant de l’amie-joteuse!

 

 

Faire ses pâtes maison

J’ai toujours adoré les pâtes maison, mais n’ai jamais eu le temps d’en faire vraiment, encore moins pour 5 personnes. Faire la pâte, la laisser refroidir, la rouler, la faire passer dans la machine, nettoyer, faire sécher… non. Cependant, il y a quelques années, mon mari a découvert la Philips Pasta Maker. Je ne m’en passerais plus! En 15 minutes, j’ai non seulement fait des pâtes fraîches, mais ma machine est nettoyée, et les pâtes sont prêtes pour la cuisson. Que je désire faire des spaghetti, spaghettini, de la lasagne, des fettuccine, des penne, des pappardelles, des nouilles aux oeufs… les choix sont variés et tout est aussi facile à réaliser. Des embouts séparés nous permettent de choisir le type de pâte voulue, tout simplement. On y met de la farine, de l’eau et parfois des oeufs. On allume l’appareil et on laisse la magie opérer! Je vous invite d’ailleurs à cliquer ici si vous désirez voir l’appareil en fonction.

 

 

Mini-Four à convection Cuisinart

Je ne sais pas ce que je ferais sans ce mini-four! Servant à la fois pour faire de délicieuses rôties, cet appareil me permet de réchauffer mes restants (comme le ferait un micro-onde, mais sans assécher la nourriture!), de cuire, de faire cuire à la vapeur, de cuire broil, de faire cuire avec extra-vapeur (pour du riz, par exemple), de faire du pain…. C’est fou; je le sais! Avouez que vous êtes flabbergastés! Les possibilités sont nombreuses et toutes sont aussi intéressantes les unes que les autres. N’ayant pas de micro-ondes à la maison, c’est pour moi l’appareil le plus utile, après le réfrigérateur et l’emballeuse sous-vide! Étant à convection, la nourriture cuit plus rapidement, mais surtout; plus également! 4 poitrines de poulets = 15 minutes. Nous avons ensuite droit à des poitrines qui demeurent juteuses et vraiment délicieuse. S’il venait à briser, mon p’tit four chéri, je m’en re-procurerais une sans même hésiter!

 

 

Tsé, quand tu te lèves POUR boire un BON café!

Le café ici est vital. J’en n’ai pas; je capote un peu. Mais je suis une princesse: je tiens à déguster un bon café le matin. Ne me parlez pas de cafés instantanés, de cafés Maxwell House… non. Je n’ai rien contre ces cafés, mais moi, j’en veux un corsé, goûteux, frais moulu de préférence. Mais étant une princesse pressée le matin, j’aime que ma cafetière fasse toute la job. C’est pourquoi nous avons opté pour une cafetière Krups qui fait tout pour moi. Je peux ainsi boire tranquillement un bon latté, déguster un cappuccino, un café allongé, un café normal, un espresso fort ou un espresso normal. Car oui, en plus de faire du bon café, cette merveille peut faire mousser du lait. Je peux également l’utiliser pour avoir de l’eau chaude pour des thés. My god, j’en parle et je me lèche les babines. Oui, elle est coûteuse, mais pour nous, l’investissement valait la peine, sans hésitation!

Une yaourtière qui crée de petits délices!

Ici, nous mangeons du yogourt tous les jours: pour déjeuner, en collation, comme dessert… Mais je ne considère pas le yogourt comme un aliment dessert, alors en acheter à l’épicerie avec 18g de sucre par portion; c’est non. Comme nous en mangeons beaucoup et que nous sommes adeptes du yogourt nature, mon mari m’a acheté une belle yaourtière Cuisinart pour ma fête l’an dernier. Quelle merveilleuse découverte! Avec une base de yogourt, du lait, du lait en poudre auquel je rajoute un peu de crème de tarte, j’obtiens un merveilleux yogourt artisanal, nature, qui goûte le ciel! Certes, il goûte le yogourt plus artisanal, donc un peu plus surette, mais c’est le goût que nous aimons. Il n’est ni trop liquide, ni trop épais (la consistence peut être contrôlée), 1L ne dure jamais plus de 2 jours… et ne m’aura couté que moins d’un dollar à faire! En yogourt congelé, il est tout aussi savoureux. Un pur délice, peu importe sa forme!

Le marchand de glace

Je ne bois pas de lait, pas de jus… que du thé, du café (évidemment, d’uh) et de l’eau. MAIS.. je veux mon eau frette. Pas température du robinet. Pas température pièce. Vraiment frette. J’avais l’habitude de me mettre une cruche d’eau au réfrigérateur, mais ça prenait trop de place. Je me suis donc procurée (**lire ici, mon mari m’a acheté ceci en cadeau à Noël) une machine à glaçons! Silencieuse, cette machine me fabrique de la glace sur mesure. Je peux avoir de petits glaçons, ou de plus gros. Peu importe, je les mets dans mes 8 verres d’eau tous les jours, et je suis très heureuse. Ce n’est pas quelque chose d’essentiel, j’en conviens. Mais tellement utile, je l’adore!

 

Tous ces appareils font en sorte que cuisiner est un plaisir pour moi.

En vous, quel appareil utilisez-vous le plus lorsque vous cuisinez?

 

Vous avez aimé? Dites-nous le, et partagez!

Un peu plus sur l’auteure

Marie Quirion

Bonjour! Alors…Marie Quirion, c’est qui? Eh bien voilà: je suis une enseignante d’anglais depuis 2008, mais qui enseigne également en entrepreneuriat, en citoyenneté numérique et média, et en ECR. À temps partiel, je peux également me qualifier d’infirmière, de psychologue, de cuisinière, de ménagère, de traductrice, de clown, de coiffeuse, de maquilleuse, de taxi driver, de coach… Je suis une femme occupée, ma foi! Mais le rôle qui me définit le plus, celui que je comble depuis début 2010, ne fait pas partie de la liste ci-dessus. Effectivement, j’ai “oublié” de mentionner que j’étais également la mère de trois bundles of joy: Félix (7 ans, 2010), Zoë (6 ans, 2011) et le p’tit dernier, mais non le moindre, Léo (4.5 ans, 2012), aussi appelé Nidas. Comme dans Léonidas, le roi Sparte. Vous savez, celui qui aimait se battre? Bien c’est lui. Mais on y reviendra, si vous le voulez bien! Heureusement, mon mari et moi formons une bonne équipe qui ne peut être abattue aussi facilement que les personnages dans 300… ! Alors voilà, je vous parlerai de sujets qui me tiennent à cœur, qui me passionnent, qui me choquent ou tout simplement qui me passent par la tête au moment où je suis assise pour écrire! Au plaisir de discuter avec vous!

Pour voir les autres articles de Marie c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *