5 octobre 2018

Voir le monde à travers tes yeux

LA RENTRÉE À LA MATERNELLE

Ça fait un an que tu attends ça. Un an que tu me réclame un sac d’école et une boîte à lunch bleu. Et quand le jour J est arrivé, tu n’as pas hésité, tu es parti sans inquiétude, sans aucun sentiment négatif. « Au revoir maman ! ». Pas de pleurs, pas de crise de bacon. Juste un sourire de petit garçon fier de rentrer à l’école. Ce jour-là, moi, la maman, l’adulte, j’ai appris ma leçon. Ce matin-là, je me suis sentie nulle et négative. Quasiment toxique pour ta belle naïveté, ton innocence et ton positivisme qui font de toi la personne incroyable que tu es.

Je n’ai pas vu cette rentrée comme toi et je m’en excuse. Non. Moi, j’ai eu peur. Je n’ai pas imaginé un garçon sûr de lui, capable de se faire comprendre et respecter à la récréation. J’ai vu mon bébé s’enfoncer dans la jungle avec sa petite boîte à lunch et son sac qui descend jusqu’aux fesses. J’ai vu un petit être plein d’innocence partir, inconscient de ce qu’il l’attend. Un nouveau monde qui rythme avec méchanceté, moquerie et intimidation… Mon cœur de maman s’est mis à saigner au point d’être assez égoïste et vouloir retourner en arrière ; au temps de la gentille gardienne, des doudous et des éléphants bleus.

Tu es revenu joyeux et depuis, il n’y a pas eu un matin sans que l’idée d’aller à l’école te réjouisse. En prenant du recul, moi, la maman, l’adulte, j’ai appris de toi… Tu as été plus courageux que ta mère, tes craintes infondées ne t’empêchent pas d’avancer, toi. Dans ta vision de la vie, l’école est une étape de « grand », tu as confiance en toi, tu te sens « grand », alors pourquoi ça ne marcherait pas ? Et pour cela, bravo mon petit homme. Cette qualité vaut de l’or, ne la perds pas. Ne me prends surtout pas en exemple.

Ba oui la mère ! C’était quoi cette réaction de névrosée pessimiste ? Je cris haut et fort à quel point de suis fière de mon fils, par contre, à la moindre étape de sa vie je vais paniquer ? C’est quoi l’image que je renvoi à mon fils sur lui-même si sa propre mère doute que tout se passe bien dans ce qu’il entreprend ? A-t ’il besoin de mes propres souvenirs, doutes, craintes, insécurités pour vivre ses expériences ?

Bref, après ce constat, mon enfant, je suis désolée. Je n’ai pas été à la hauteur de ta vision de la vie. Merci pour cette petite claque dans la face qui m’a réveillée. Je vais me concentrer sur ton épanouissement, ton éducation mais aussi, je vais apprendre de toi, grandir grâce à toi.…

À l’avenir, je vais me contenter de te conforter dans ton bonheur et ton estime. Je vais te faire confiance et finalement te respecter.

Parce que je pense que voir le monde à travers tes yeux me ferait du bien.

Ta maman (poule mais je travaille sur moi).

Un peu plus sur l’auteure

Maureen Fournier

Française de naissance, je me suis installée au Québec il y a 8 ans après avoir rencontré un québécois en France. Maman d’un petit garçon de 5 ans, je suis aussi massothérapeute et technicienne comptable. Attirée par l’écriture depuis quelques années, je me suis intéressée aux blogues il y a peu, car je trouve que c’est une belle opportunité pour échanger, partager et apprendre des autres. La maternité et la vie de famille sont des sujets tellement enrichissants et complexes qu’il est, selon moi, très positif de faire part de nos expériences, nos coups de cœurs et de temps en temps de nos montées de lait. Tannée du Momshaming, je m’efforce en écrivant de véhiculer des messages positifs et encourageants. Vouant une passion pour le magasinage, je suis sans arrêt sur le net à dénicher les produits miracles ou les incontournables. J’aime les choses simples, la famille, les amis, les livres et mes running. Sans prétention ni jugements, j’espère pouvoir échanger positivement et peut-être même, à travers mes articles, rassurer une maman (ou un papa) qui vit de quoi similaires en me lisant.

Pour voir les autres articles de Maureen c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!
Tagged on:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *