16 novembre 2018

À toi l’intervenant de mon enfant

On se connait depuis peu, 3-4 semaines pas plus. Hier en terminant la rencontre avec ma grenouille tu m’as regardé et tu m’as dit « Bravo maman d’être à l’écoute de votre grenouille et de tout faire pour palier à ses petites différences »

Je t’ai regardé et je t’ai remercié. Brièvement, trop brièvement en fait je le sais. J’espère que tu as vu dans mes yeux qu’un petit lac se formait rapidement au coin de mes paupières et que tu n’as pas mal interprété mon départ hâtif. Merci d’avoir reconnu mes efforts.

Et puis à toi, la nouvelle docteure de notre fille, qui nous réserve 2 heures dans ta plage horaire pour faire le tour de tout ce qui détonne dans son développement et qui nous fait penser que l’infolettre du Naître et grandir est un roman de fiction pour parents. J’en finissais plus d’être étonnée de ton ouverture et de ta patience. J’ai du le répéter 10 fois que j’étais heureuse d’être enfin écoutée.  Merci de  nous prendre au sérieux et de donner du poids à ce qu’on observe.

Surtout à toi, la super prof qui prend le temps de nous fournir des outils, de nous appeler, de t’inquiéter pour cocotte qui pleure au dîner, de lui trouver une mascotte pour la rassurer. J’ai failli rater un battement cardiaque quand j’ai vu pour la première fois ton nom sur mon afficheur. Tu m’appelais seulement pour me dire que notre fille s’adaptait bien à son entrée scolaire . Merci de me permettre de me sentir en confiance.

C’est que voyez vous, ça pas toujours été le cas autour de nous. Des commentaires acerbes on en a entendu quelques uns. De notre famille ou des intervenants qui ont gravité autour de nous.  Notre manque de stimulation possible parce que cocotte est notre 3e enfants, ma dépression post-partum qui a surement eu un impact sur son développement, et si c’était pas seulement que je cherche des problèmes  ou il y en a pas. ( Au fait  Mme c’est vous ou votre fille que tout cela dérange? Parce que vous savez les test c’est elle qui devra les subir)

Dans notre vie de parents d’enfants atypiques, rencontrer sur notre passage des perles comme vous  , c’est comme un cadeau qu’on attend pas. C’est un baume, une fleur qui pousse en hiver, un peu de douceur dans ce monde de la différence.

Un peu plus sur l’auteure

Marylène Langdeau

Chef de tribu de 3 enfants entre 5 et 14 ans et grande angoissée devant l’éternel, j’écris car je n’ai pas le temps de rajouter une heure de psychothérapie dans mon quotidien déjà bien rempli. Amoureuse d’un homme zen et résiliant depuis 10 ans , notre duo d’enfer même de front carrière et suivi au centre de réadaptation pour notre petite dernière. Passionnée de tout et de rien et en constante recherche d’équilibre j’essaie de voir la vie d’un œil positif.

Pour voir les autres articles de Marylène c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *