24 décembre 2018

Quand Noël rime avec peu…

La pauvreté, on le sait, fait partie intégrante de notre société. Il est malheureux de penser que plusieurs ne mangeront pas à leur faim en cette journée magique, où l’abondance règne dans beaucoup de foyers. Mais comment faire comprendre cette réalité à nos enfants? Ils y sont sensibilisés à l’école, on leur demande d’apporter des denrées mais… comprennent-ils vraiment? Plusieurs pensent à la nourriture car oui c’est ce qui manque cruellement en cette période de l’année aux gens qui ont un moins de sous. Il n’est pas nécessaire de vivre dans la rue pour être dans le besoin. Certaines familles, même si les deux parents travaillent, ont peu de moyens et faire une solution pour offrir de beau présent à leur chérubin. Alors, les enfants qui en ont plus peuvent-ils donner, tout en comprenant ce que ça implique, aux enfants qui en ont moins?

 

Depuis que mon fils est né, décembre est le moment de l’année où nous retombons en enfance mais également le meilleur moment de l’année pour faire une purge dans les trop nombreuses bébelles avec lesquelles il ne joue plus. Maintenant qu’il est un peu plus grand il fait lui-même ce « ménage » de ses jouets.

 

Du haut de ses 5 ans, il comprend que des enfants ont moins de sous et que par conséquent ont moins de jouet. Attention mon fils croit dur comme fer au père Noël mais le père Noël n’apporte pas des cadeaux à l’année…

Parfois, nous emballons les cadeaux et les apportons aux pompiers ou encore à la Saint-Vincent de Paul. Sa solution favorite est toutefois de les emballés et des les laisser sous le sapin avec une petite note pour le père Noël lui disant que redonner ces jouets à un enfants qui n’en a pas beaucoup…

 

De notre côté, nous sommes bien heureux qu’il fasse de la place pour les trop nombreux nouveaux jouets qu’il recevra le 25 décembre…  Au moins, on empile moins… et on sait que notre fils connaît le partage quelques réalités qui l’entoure.

 

Quelques organismes qui recueillent les dons de jouet :

Comptoir de la Saint-Vincent de Paul, Réno-jouet, entraide diabétique, les centres pour femmes, les joujouthèques… Vous pouvez répertorier plusieurs organismes sur Internet selon la région.

 

 

Un peu plus sur l’auteure

Isabelle Fleury

Je suis maman d’un grand coco de 5 ans…notre petit miracle. Pour faire court, les difficultés de fécondité et de grossesse je m’y connais… j’ai eu mon lot! Enseignante au primaire depuis maintenant 13 ans, la littérature fait partie de mon quotidien. J’aime transmettre mon amour pour les livres… mes précieux… à mon fils de même qu’à mes élèves. Quand on dit que la punition ultime chez nous c’est : il n’y aura pas d’histoire ce soir, ça en dit long! Je suis une maniaque de Harry Potter et de Disney. Ces univers n’ont aucun secret pour moi. Films, livres, parc d’attraction… une vraie maniaque! D’ailleurs, mon mari n’est plus capable d’en entendre parler! Je l’ai même traîné à New York pour voir la pièce de théâtre de Harry Potter and the cursed child.

Pour voir les autres articles d’Isabelle c’est ICI!

 

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *