20 octobre 2017

S’entraider à s’entraîner

La plupart des femmes vous le diront: le corps post-accouchement n’est pas du tout le corps pré-grossesse… À mon premier, j’avais apporté mes anciens pantalons d’avant-grossesse, en me disant qu’une fois le bébé né, mon ventre reprendrait sa forme initiale… yeah, right. Nous savons bien que ce n’est pas la réalité pour la grande majorité d’entre nous. Voyez la bedaine que j’avais 10 jours avant mon accouchement… Comment ai-je même pu croire que le tout reprendrait sa place initiale de façon presque immédiate?? Quelle belle naïveté!  Alors bien souvent, on se dit “Je suis en congé de maternité, je vais me remettre en forme, tsé quand bébé dort”. Yeah, right prise 2.

La remise en forme post-accouchement peut être délicate. Certaines femmes vont souffrir d’une diastase, plus particulièrement d’une diastase des grands droits (séparation de la partie superficielle des muscles abdominaux). Dans ce cas, les exercices visant la région abdominale sont limités, car une telle diastase peut s’aggraver et entraîner d’autres conséquences. D’autres femmes souffrent d’un relâchement du plancher pelvien. Lorsque le fait d’éternuer vous fait uriner, j’imagine que d’aller jogger ou faire des jump squats ne doit pas vous attirer. Et c’est normal; ce genre d’exercices de devraient pas être faits trop rapidement en période post-partum.

 

Ce matin, je suis tombée sur un article dénigrant les fameux coachs du genre Beach Body. Il est vrai qu’il y a, depuis quelques années, des centaines de femmes se proclamant coach. Et je n’exagère même pas.  Tous les jours, on peut voir défiler des photos d’une fille avec des poids dans les mains qui dit “Qu’attends-tu?” ou des trucs du genre. Je trouve le concept d’avoir un coach intéressant, surtout pendant ces jours où la motivation semble être restée sous les couvertes… Malheureusement, ce que je constate, c’est que certaines d’entres elles (pour ne pas dire plusieurs) n’ont que très peu de connaissances, d’expérience ou d’expertise en matière de remise en forme – mais elles coachent d’autres femmes qui leur font entièrement confiance. J’ai comme un malaise avec ce concept.

De la motivation, voilà ce que devraient offrir ces coachs. Principalement. Une page facebook avec des belles phrases encourageantes, mais pas du genre “Si tu as le temps d’aller sur Facebook, tu as le temps de faire un T25 avec Shaun.” Car elles ne connaissent pas la réalité de toutes ces mères, sur Facebook. Je vais parfois sur Facebook alors que mes trois enfants sont collés sur moi et écoutent, pour la millionième fois, un épisode des Simpsons. Aussi motivée que je sois, je ne me décollerai pas de mes enfants pour aller suer toute seule au sous-sol, après tout. Même chose quand j’allaitais: mon cellulaire était mon ami lors des nombreux boires de nuit. “Désolée bébé, maman va aller s’entraîner à la place”… non. Je crois qu’il y a d’autres façons d’interpeller ces femmes sans qu’elles ne se sentent mal d’être sur Facebook, ou de manger un hamburger (du resto) en guise de souper.

 

Je peux comprendre que certains coachs soient davantage formées sur l’entraînement physique. Mais si elles n’ont pas fait d’études sérieuses dans ce domaine, comment peuvent-elles conseiller de façon sécuritaire une maman qui souhaite faire une remise en forme? J’ai été voir une kinésiologue dernièrement, et le questionnaire pré work-out a pris le double du temps à compléter que le work-out en soi. Pourquoi? Parce que certaines considérations ne sont pas négligeables! Ayant fait le test avec un coach (mini questionnaire), je peux vous dire que certaines coachs ne sont pas exhaustives. Et c’est normal: sinon, pourquoi un kiné irait se taper toutes ces années d’études? Il ne suffit pas de demander à une maman si elle a mal à une épaule… Peut-elle faire un mouvement de rotation vers l’avant? Vers l’arrière? peut-elle soulever des charges latérales? Si oui, combien?

Et qu’en est-il de la bouffe?

Ces coachs, sont-elles nutritionnistes? Non. La plupart n’ont qu’une base en nutrition, base offerte par une entreprise X auxquelles ces coachs sont affiliées. Il est certain que, par exemple, Beach Body va expliquer pourquoi leur shakes sont nécessaires; les coachs partageront l’information ensuite. J’aimerais bien entendre l’avis des nutritionnistes formé(e)s à ce sujet, d’ailleurs, peu importe le produit proposé. Pourquoi ne pas viser une bonne alimentation qui ne nécessite pas de compléments sous forme de shake? Pourquoi ne pas discuter avec les clientes des macros (% de lipides, glucides, protéines) idéales pour leur type de corps, leurs objectifs et leur mode de vie? Encore une fois… la plupart des coachs n’ont pas toute l’information nécessaire pour discuter de tels sujets… Mais oh les shakes; ils valent le prix, right? Wrong.

Attention…

Je semble cogner sur les coachs pas mal, mais ce n’est pas mon intention; je répète que certaines sont très compétentes et informées.  J’en ai une, en particulier, sur mon facebook qui semble vraiment savoir de quoi elle parle. Ses posts sont positifs, ses vidéos sont intéressants, tout comme le sont ses capsules. Par contre, elle s’informe beaucoup et a des connaissances pertinentes. Elle, c’est le genre de coach que j’aimerais avoir, si le besoin se faire sentir. Mais.. reste que … D’autres n’ont pas toutes ces compétences et peuvent même induire les gens qui les consultent en erreur. Quand on est nouvellement maman et qu’on se sent vulnérable, on peut de pas faire la différence entre une coach qualifiée et une… moins qualifiée disons… Quand certains choix peuvent avoir des impacts sur notre santé, je pense qu’il est important de faire un choix éclairé.

Une p’tite pilule avec ça?

Mais dans l’fond… Je pourrais également parler des nombreuses adeptes de solutions miracles… Des shakes à base d’herbes, de la soupe au chou pendant 1 semaine, du saran-wrap sur le ventre et les cuisses, des p’tites pilules roses… Rappelez-vous que dans ces cas-ci; si ça semble trop beau et facile, c’est sûrement faux! Une perte de poids demande du travail, de la maintenance et de l’effort. Certes, prendre ce genre de produits peut sembler donner des résultats; mais ce n’est qu’éphémère.  Un changement dans les habitudes de vie (alimentation, activité physique…) s’impose et pour cela, on doit faire des choix concrets, réfléchis qui répondent bien à vos besoins.

 

 

Alors comment on fait pour s’y retrouver?

  1. Je suggère que vous vous trouviez une bonne coach, si vous le désirez. Trouvez un coach qui saura vous motiver, mais également bien vous conseiller. Posez-lui des questions sur son expertise, ses connaissances, son background. Discutez avec ce coach, afin de vous assurer que cela vous convient vraiment. Va
  2. Allez voir un kinésiologue. Quelques dollars vous seront nécessaires, mais au moins, vous aurez la certitude de discuter avec quelqu’un qui peut bien vous conseiller.
  3. Allez voir un nutritionniste. Ce professionnel sera beaucoup plus outillé pour vous aider, vous conseiller et vous proposer des options qui vous sont propres.
  4. Évitez les recettes miracles. Les pilules / boissons / shakes / diètes qui vous semblent trop belles pour être vraies. Les conséquences sur votre santé pourraient être désagréables. En plus d’être très dispendieux…

crédit photo: Move

Il y a quelques années, alors que je me sentais perdue dans ma remise en forme, j’ai fait la découverte d’un petit groupe Facebook composé de mamans comme moi, qui désiraient se remettre en forme. Le tout était géré par 2 mamans assez calées dans le sujet. Non seulement j’ai pu trouvé de la motivation pour 10, mais en plus, j’avais accès à de la bonne information.

Ce groupe, c’est Move Motivation.

Non seulement ce groupe est-il gratuit, mais il est littéralement une source d’information, de motivation et je dirais même que c’est une famille. Une famille qui s’est élargie avec les années. Une famille comportant maintenant plus de 6,000 membres ayant toutes le mêmes objectif: une remise en forme saine. Les mots d’encouragement sont nombreux, peu importe la situation. “Bravo! tu as couru ton premier 500m! Lâche pas!”. “Wow, tu est rendu à 2 km!” … On se suit, on s’encourage, on se connait et on ne se lâche pas! Vous avez des questions? Posez-les. Aucun coach ne se retrouve sur cette page, donc vous n’aurez pas de réponses biaisées; vous aurez l’heure juste.

 

Pour celles qui veulent un défi supplémentaire ou un accès à des plans de nutrition et des plans d’entraînement, il y a Move VIP. https://www.facebook.com/MOVEMamanMotivation/ .

En échange de quelques dollars par mois, vous aurez accès à des plans élaborés de façon réfléchie et sécuritaire. Si vous avez envie de connaître le background de Karine et Karoline, je vous invite à visiter leur site internet, sous la section Qui Sommes-Nous? http://movevipmotivation.com/

 

N’hésitez pas à aller chercher de l’aide avant de débuter votre remise en forme. Mais assurez-vous que cette aide… ne vous nuise pas au final!

Un peu plus sur l’auteure

Marie Quirion

Bonjour! Alors…Marie Quirion, c’est qui? Eh bien voilà: je suis une enseignante d’anglais depuis 2008, mais qui enseigne également en entrepreneuriat, en citoyenneté numérique et média, et en ECR. À temps partiel, je peux également me qualifier d’infirmière, de psychologue, de cuisinière, de ménagère, de traductrice, de clown, de coiffeuse, de maquilleuse, de taxi driver, de coach… Je suis une femme occupée, ma foi! Mais le rôle qui me définit le plus, celui que je comble depuis début 2010, ne fait pas partie de la liste ci-dessus. Effectivement, j’ai “oublié” de mentionner que j’étais également la mère de trois bundles of joy: Félix (7 ans, 2010), Zoë (6 ans, 2011) et le p’tit dernier, mais non le moindre, Léo (4.5 ans, 2012), aussi appelé Nidas. Comme dans Léonidas, le roi Sparte. Vous savez, celui qui aimait se battre? Bien c’est lui. Mais on y reviendra, si vous le voulez bien! Heureusement, mon mari et moi formons une bonne équipe qui ne peut être abattue aussi facilement que les personnages dans 300… ! Alors voilà, je vous parlerai de sujets qui me tiennent à cœur, qui me passionnent, qui me choquent ou tout simplement qui me passent par la tête au moment où je suis assise pour écrire! Au plaisir de discuter avec vous!

Pour voir les autres articles de Marie c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!

One thought on “S’entraider à s’entraîner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *