15 novembre 2017

Comment lavez-vous votre vaisselle?

Il y a mille et une façons de laver sa vaisselle. Le choix des outils, des détergents, l’eau utilisé, comment bien essuyer la vaisselle… Sans y avoir de bonnes ou de mauvaises réponses, je vous fais part de mes musts et de mes trucs éco responsables en matière de lavage de vaisselle!

LE DÉTERGENT

Tout commence par le choix du savon à vaisselle. Il y a plusieurs types de savon : dégraissants, doux pour les mains, écologiques, biodégradables, faits main, parfumés, sans odeurs… Mais savez-vous ce que contient vraiment votre détergent à vaisselle? Pour avoir un pouvoir dégraissant sans pareil, les marques du commerce utilisent souvent des produits toxiques, certains, même sont néfastes pour la santé et peuvent causer le cancer, à long terme, on s’entend! Il faut éviter les ingrédients suivants dans vos produits ménagers : les phosphates, les phtalates, qu’on retrouve dans les parfums, le diéthanolamine et le tri-éthonolamine, entre-autre. Plusieurs marques écologiques sur le marché vous permettre de faire la vaisselle en étant un peu plus conscient de l’environnement. Si on utilise un détergent biodégradable c’est un must pour la planète. En ayant le statut de biodégradable le produit disparaîtra de notre planète rapidement en étant digéré naturellement par les organismes de notre planète (champignons, micro-organismes…).  Vous pouvez aussi faire vos propres recettes. J’en ai déjà testé quelques unes, mais je n’ai pas réussit à trouver le bon ingrédient pour venir à bout d’une poêle pleine de gras de bœuf haché. Mon savon à vaisselle préféré est donc celui de PURE! Il sent bon, il est doux pour les mains, EFFICACE et biodégradable. Je l’ADORE! En plus, il est fait au Québec et son emballage est recyclable.  LES OUTILS

Pour faire face à notre pile de vaisselle sale, en plus du bon détergent, il faut le bon outil. Une houppette, une moppette, une guenille, name it! Il y a là aussi plusieurs possibilités. Avant nous achetions ceux vendus au Dollarama, avec un manche en plastique que nous jetions une fois trop sale ou brisé. L’an passé j’ai décidé de crocheter des tampons à récurer. J’ai tellement aimé ça que j’en ai offert à pleins de gens à Noël. C’est quoi un tampon à récurer fait un crochet? C’est tout simplement une éponge faite de tulle de nylon servant à nettoyer votre vaisselle. Ce qui est vraiment l’fun avec ça c’est que c’est LAVABLE!!!!! En plus d’être pratique et efficace, une fois sale, on a juste à le mettre dans le lave-vaisselle. C’es-tu pas géniale ça? Mais, tu n’es pas adeptes de crochet? Soit que tu fais comme moi et que tu apprends à crocheter sur YouTube ou bien tu vas sur le site de La capitaine crochète et que tu achètes tout parce que tu ne pourras pas résister à ses tampons à récurer! Non mais! Avez-vous vu les sushis… Un bel achat local et éco responsable!

©La Capitaine Crochète

Un autre outil que j’adore, le tampon à récurer de Akroche Tatuk. Celui-là, il faut le crocheter soi-même. Akroche Tatuk offre tout le matériel nécessaire à votre réalisation de cet outil sur sa page web, juste ici. En plus, le patron à télécharger sur sa page est gratuit! La laine scrubby est vraiment géniale, je suis contente de l’avoir découvert grâce à cette entreprise québécoise.

Mon coup de cœur en cuisine est sans contredit les torchons de La fée des doudous. Faits au tricot, ils sont vraiment solide et plus qu’utile. Je me sers maintenant que de ça pour nettoyer la cuisine au complet! Je vous le dit, c’est un incontournable! Très utile pour le frottage de vaisselle, encore plus pour le lavage des comptoirs. On ajoute à ça le nettoyant tout usage de Planette ou encore celui de PURE et le tour est joué pour une belle cuisine propre et éco responsable.

Dernièrement nous nous sommes procuré un outil en silicone pour frotter notre vaisselle sale. Ce qui est bien avec celui-ci c’est qu’il ne retient pas la saleté, donc nous ne lavons pas avec de vieilles bactéries sans cesse. Je l’aime vraiment beaucoup pour cet aspect, mais je dois avouer qu’il n’est pas aussi efficace que les tampons à récurer au crochet. Cependant, il est safe à 100% pour vos belles poêle en céramique.

©Rien ne se perds

Un dernier outil que je n’ai pas eu la chance de tester, mais qui me parle beaucoup, la lavette tissé au fil de coton. Je ne sais pas si ça fonctionne bien, mais je mets ça sur ma liste d’essaie! Vous ne savez pas de quoi je parle? C’est à voir Chez Marie Rose ou encore Rien ne se perds. Vous pouvez même l’agencer à votre cuisine!

 ©Chez Marie Rose

Vous pouvez bien sûr utiliser toutes sortes d’éponges jetables vendus un peu partout dans les grandes surfaces! Je ne vous jugerai pas!

L’EAU

Ben oui, l’eau! C’est essentiel pour bien laver notre vaisselle. Mais on fait ça comment? On remplie l’évier et on lave la vaisselle dans la même eau qui devient rapidement sale ou bien on lave avec de l’eau vive qui coule sans arrêt jusqu’à temps qu’on ait finit la vaisselle? Et l’eau, chaude ou froide? Voici quelques trucs pour vous y retrouver.

  • Arrêter de faire couler l’eau sans cesse pendant le lavage de la vaisselle. Ce n’est pas écologique du tout et vous gaspillerez beaucoup d’eau.
  • L’idéal est d’utiliser deux bacs : un pour le lavage, avec l’eau chaude et un pour le rinçage. Faites tremper votre vaisselle quelques minutes dans le bac avec l’eau chaude et la frotter ensuite. Bien la rincer dans le bac avec l’eau froide.
  • Lavez votre vaisselle tout de suite après l’utilisation. C’est beaucoup plus facile de laver de la vaisselle qui n’a pas croutée toute la nuit!
  • Réutiliser l’eau de cuisson pour laver votre vaisselle! Elle sera déjà chaude et parfaite pour décrasser une poêle grasse.
  • Vous pouvez installer des dispositifs peu coûteux pour réduire le débit d’eau de votre robinet.

ON ESSUIE OU PAS?

Je crois que c’est vraiment une question de goût. Moi, je suis paresseuse… je laisse sécher ma vaisselle à l’air libre sur un beau tapis de séchage de la Fée des doudous. Mais j’avoue que ça fait une pas pire montagne sur mon comptoir de cuisine et que ce n’est pas super jolie. Je suis toujours à la recherche du linge à vaisselle parfais, qui ne fait pas juste étendre l’eau, mais qui essuie vraiment. À part les vieux linges à vaisselle de ma grand-mère, je n’ai rien trouvé de bien. Peut être en aurez-vous à me suggérer?

LAVE-VAISSELLE

Nous avons un lave-vaisselle à la maison pour les ustensiles, couverts et verres. Nous utilisons les capsules PURE, ATTITUDE ou BIO VERT, trois marques qui ont fait leurs preuves côté lave-vaisselle ici. Un truc pour économiser de l’électricité et de l’énergie : Une fois le cycle de lavage terminé, éteignez votre lave-vaisselle et ouvrez un peu la porte. La vaisselle séchera ainsi à l’air libre pratiquement aussi vite que si s’était fait par le lave-vaisselle lui-même (Ici ça marche même beaucoup mieux!).

CONCLUSION

Je vous recommande fortement d’utiliser des produits sains pour votre famille. Ce qui se trouve parfois dans les produits ménager de la maison est effrayant. Imaginez si vous l’utilisez sans cesse sur votre vaisselle.

Vous aimez cet article? Participer à notre concours pour gagner un duo de tampons à récurer sur notre page Facebook! (Concours du 15 novembre 2017, 19h00 au 20 novembre 2017, 21h00)

Un peu plus sur l’auteure

Virginie Liard

Alors qui suis-je? Je suis une maman de 33 ans qui manque d’organisation et qui passe son temps à jongler avec milles et une idées! En couple depuis 14 ans, mariée depuis le 12 août 2017, j’adore voyager et découvrir de nouvelles choses. Ce n’est pas pour rien que j’ai fais mes études en tourisme! Après la naissance de mon premier enfant, Raphael (7 ans, 2010), je suis devenue maman à la maison. De fil en aiguille (!!!) je suis devenue couturière pour ma propre compagnie et j’ai eu deux autres enfants, Christopher (6 ans, 2011, autiste) et Roxanne (5 ans, 2012). Nos enfants nous ont apportés plusieurs défis au quotidien passant par la dyspraxie, l’autisme, le TDAH et les retards de langages. Nous avons donc une vie qui défile à la vitesse de Flash McQueen! J’ai toujours aimé écrire. Du plus loin que je me souvienne j’ai toujours eu un journal ou des correspondants à travers le monde. Après un blogue à la naissance de Raphael, un petit magazine web en 2015, une collaboration au blogue de Maman Consomme, me voilà, avec mon amie Marie, blogueuse pour notre propre média! Mes sujets de prédilection: sorties, aventures au quotidien, produits, recettes, DIY et difficultés d’apprentissages. P.s. Je suis accro à Instagram et j’ai joint l’utile à l’agréable en synchronisant mon compte perso et celui du blogue, c’est par ici!

Pour voir les autres articles de Virginie c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *