2 novembre 2018

C’est comment d’être maman?

Je suis nouvellement maman. C’est mon premier enfant. Quelques mois se sont écoulés depuis le début de cette belle et grande aventure. Je suis capable de prendre un peu plus de recul, d’analyser certaines choses et de trouver des réponses à des questions qu’on me posait et que je laissais dans le silence. La question qui est revenue le plus souvent était : Pis? C’est comment être maman? Je le sais que ce n’était pas posé par maladresse ou méchanceté, mais ça me virait un peu à l’envers, à chaque fois. Je ne savais pas quoi répondre. Je ne suis pas certaine d’avoir les mots aujourd’hui non plus, mais j’ai fait mon bout de chemin.

S’autoproclamer maman

J’ai tellement de difficulté avec ce mot-là… Ou avec ce titre-là, je ne sais pas. Ça fait 4 ans qu’on se fait brain stormer par le Centre Jeunesse, durant nos procédures d’adoption. On nous dit de ne pas s’autoproclamer papa et maman. De laisser les choses suivre leurs cours… De laisser l’enfant évoluer dans la dynamique familiale et qu’il nous appellera bien comme il veut! On était un peu dans ce minding-là. Et du jour au lendemain, tout notre entourage au grand complet nous a baptisé papa et maman. Ils nous ont considérés comme tel. J’assume toutes les responsabilités qui viennent avec le titre, sans problème! C’est le titre que j’ai encore de la difficulté à prononcer. Je suis une fille, une épouse, une amie, une sœur… mais maman, je l’ajoute difficilement à mon lexique. À savoir pourquoi. Alors à la question « c’est comment être maman? », j’ai simplement envie de répondre « je ne le sais pas ».

Être maman

Je vais reformuler la question dans d’autres mots… Peut-être que là, j’arriverai à donner des réponses. Disons plutôt : c’est comment la vie depuis Lilie? À ça, je répondrais que c’est parfait. Souvent mouvementé, plein de rebondissements, d’inattendus… mais c’est aussi plein de compassion, de sourires qui finissent pu, de fierté, d’amour weird inconditionnel… Je dis weird parce qu’honnêtement, si on m’avait dit qu’un jour j’aimerais de cette façon, je vous aurais jamais cru. C’est différent de tout l’amour que j’ai ressenti dans ma vie. C’est là, à chaque seconde. C’est doux. C’est réconfortant. C’est plein de bonne volonté. C’est sécurisant. C’est juste inexplicable. Il n’y aura jamais de mots assez forts et bien pensés pour décrire comment cet amour de petite fille me fait sentir. À chaque rire, chaque sourire, chaque petit regard taquin… j’ai l’impression d’avoir réussi quelque chose. J’ai la certitude, à chaque fois, qu’elle est la meilleure décision de ma vie. Étant jeune, on disait rarement « je t’aime » chez nous. J’en ai pas souffert, je le savais que j’étais aimé. Il en pleuvait de l’amour chez nous. Mais cette petite bebitte à bisous, je ne sais pas quel sort qu’elle m’a jeté, mais je peux la bombarder de « je t’aime » 6417 fois par jour. Et je ne me tanne pas. C’est toujours spontané. Je veux qu’elle le sache et qu’elle assimile tout l’amour que j’ai pour elle. C’est indescriptible. Ouais… Finalement, ce sera ça ma réponse. C’est comment être maman?

 

C’est indescriptible.

 

Un peu plus sur l’auteure

Claudia Boisvert

Milléniale non-conventionnelle, j’ai épousé mon amour d’adolescence et ensemble on a adopté une petite fille à besoins particuliers. Maintenant maman à la maison, avant je portais le titre de photographe ainsi que préposée aux bénéficiaires. Deux métiers complètement opposés, qui résument bien la personne que je suis : polyvalente, créative et dévouée. Par-dessus tout, je suis conseillère pour Épicure, une entreprise fièrement Canadienne. Étant cœliaque, je m’y colle beaucoup et c’est parfait pour m’aider à avoir une alimentation sans gluten diversifiée et équilibrée. Cuisiner, lire, écrire et découvrir, ça me connaît. Grande ambitieuse désireuse d’aventures, j’espère vous donner la piqûre d’une vie meilleure et sans censure!

Pour voir les autres articles de Claudia c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!
Tagged on:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *