23 décembre 2018

Pigiami: le théâtre adapté pour les 3-8 ans!

Récemment, Virginie et moi, accompagnées de 5 de nos enfants (les 3 de Marie ainsi que 2 des enfants de Virginie) sommes allées voir une pièce de théâtre à la Maison Théâtre.

En effet, nous avons assisté à la pièce intitulée Pigiami le 16 décembre dernier. Après quelques recherches très rapides, j’ai appris que le mot Pigiami signifiait Pyjamas, en italien. Normal, lorsqu’on porte attention aux crédits principaux:

Fondazione Teatro Ragazzi e Giovani Onlus (Italie)
Texte : Nino d’IntronaGraziano Melano et Giacomo Ravicchio
Mise en scène : Nino d’Introna et Giacomo Ravicchio

La description offerte sur le site internet de La Maison Théâtre est très simple:

“À l’heure d’aller au lit, deux gamins espiègles en pyjamas s’en donnent à cœur joie et inventent tous les jeux farfelus que leur imagination débordante leur inspire. Dans la chambre à coucher, ils jouent à faire semblant. Les chaussures filent comme des bolides de course, un parapluie décolle comme un hélicoptère, les oreillers deviennent des chérubins… quelque peu malmenés. Impossible de résister à la drôlerie de leurs merveilleuses histoires.”

De toute évidence, je croyais aller voir une pièce pour enfants jouée par des enfants… après tout; on nous parle de deux gamins espiègles… QUELLE SURPRISE lorsque j’ai réalisé que ces deux gamins étaient en fait joués par des adultes dans la, je disais, cinquantaine! Des comportements enfantins attribués à des adultes de près de 6 pieds, c’est assez cocasse, avouons-le!  Les acteurs prennent les parents en considération également avec quelques blagues à divers degrés, le tout dans le respect et surtout, dans l’humour! Nous croyions vraiment que l’acteur allait se déshabiller au tout début, alors qu’il enlevait ses vêtements pour mettre son pyjamas, le tout sur une musique appropriée, en se déhanchant… Nous riions, et les enfants aussi, car il lançait ses vêtements… et donc certains enfants disaient “il ne faut pas faire ça, ça traine!”

Ne cherchez pas nécessairement un fil conducteur à cette pièce: l’histoire est un peu sans queue ni tête, comme les histoires que s’inventent les enfants âges de 3-5 ans. Le but de cette pièce est de faire rire les enfants, et à entendre leurs exclamations tout au long de la pièce, je dirais mission accomplie! Même Virginie et moi avons parfois pouffé de rire… était-ce qu’on s’imaginait nos maris agir de la même manière alors que nous n’étions pas à la maison? Peut-être! Mais chose sûre, je n’ai pas eu à faire semblant de rire avec mes cocos: c’était très divertissant, point! Il n’est donc par surprenant d’apprendre que cette pièce a gagné plusieurs prix:

2008 – PEMIO LUGLIOBAMBINO (Campi Bisenzio, Florence, Italie)
Prix du jury des enfants
2007 – PREMIO M. SIGNORELLI (Rome, Italie)
Prix du jury des enfants
2004 – PREMIO ETI STREGAGATTO (Rome, Italie)
Prix du meilleur spectacle de répertoire
2004 – VILLE D’AOSTE – ENFANTHEATRE (Aosta, Italie)
Prix au spectacle
2003 – GIFFONI FILMFESTIVAL (Giffoni, Italie)
Grand Prix pour la meilleure représentation théâtrale

La pièce dure environ 45-60 minutes, ce qui est parfait pour l’auditoire ciblée. Et les personnages ne sont jamais “arrêtés” alors l’attention est captée tout au long de la présentation. On en ressort le coeur léger, avec un léger parfum de poudre pour bébé! Je ne vous expliquerai pas pourquoi: allez assister à la pièce pour comprendre!

Avant, ou après la présentation, il est possible pour les enfants de se rendre au coin bricolage. Vraiment, j’étais heureuse de constater qu’un théâtre avait pris sa clientèle en considération du début à la fin. En effet, quoi de plus plate pour un enfant que d’attendre tranquillement, idéalement en silence, dans une file avant d’aller voir une pièce… Eh non, pas cette fois! En plus du coin bricolage, les enfants pouvaient dessiner sur un immense mur transformé en tableau (et évidemment, Deux Familles en Banlieue y a laissé sa trace!) ainsi qu’un coin lecture. Tout pour garder nos chérubins occupés avant de pouvoir s’asseoir!

Cette pièce est présentée jusqu’au 6 janvier: hâtez-vous si vous désirez obtenir des billets pour votre marmaille! Vous ne le regretterez pas! Par contre, il ne reste que quelques places alors il ne faut pas attendre trop longtemps! Lorsque nous y sommes allés, la salle était relativement pleine; je crois que les derniers billets vont s’envoler  (surtout suite à la publication de cet article! Non?)

 

** Nous avons simplement remarqué que la pièce semblait plus appropriée pour, ou appréciée par les plus jeunes, 3-6 ans. Mon plus vieux (8 ans) a beaucoup ri par contre, et celui de Virginie, malgré son absence de réaction (!) nous a dit avoir beaucoup aimé!

Pour de plus amples informations ou pour acheter des billets, je vous invite à consulter le site internet de la Maison Théâtre: https://www.maisontheatre.com

Les billets sont vendus au coût de 17$. Certes, ceci peut sembler dispendieux, mais si pour Noël, au lieu d’offrir un jouet, vous offriez un souvenir? C’est une belle façon de voir cette dépense!

 

Un peu plus sur l’auteure

Marie Quirion

Bonjour! Alors…Marie Quirion, c’est qui? Eh bien voilà: je suis une enseignante d’anglais depuis 2008, mais qui enseigne également en entrepreneuriat, en citoyenneté numérique et média, et en ECR. À temps partiel, je peux également me qualifier d’infirmière, de psychologue, de cuisinière, de ménagère, de traductrice, de clown, de coiffeuse, de maquilleuse, de taxi driver, de coach… Je suis une femme occupée, ma foi! Mais le rôle qui me définit le plus, celui que je comble depuis début 2010, ne fait pas partie de la liste ci-dessus. Effectivement, j’ai “oublié” de mentionner que j’étais également la mère de trois bundles of joy: Félix (8 ans, 2010), Zoë (7 ans, 2011) et le p’tit dernier, mais non le moindre, Léo (6 ans, 2012), aussi appelé Nidas. Comme dans Léonidas, le roi Sparte. Vous savez, celui qui aimait se battre? Bien c’est lui. Mais on y reviendra, si vous le voulez bien! Heureusement, mon mari et moi formons une bonne équipe qui ne peut être abattue aussi facilement que les personnages dans 300… ! Alors voilà, je vous parlerai de sujets qui me tiennent à cœur, qui me passionnent, qui me choquent ou tout simplement qui me passent par la tête au moment où je suis assise pour écrire! Au plaisir de discuter avec vous!

Pour voir les autres articles de Marie c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *