17 février 2019

Le Pape aussi pète…

Bientôt 10 ans que j’ai acheté ma maison. Je savais au départ qu’elle avait besoin d’amour, que plusieurs travaux étaient nécessaires mais elle me plaisait: terrain vaste, en bordure d’une rivière, à dix minutes de mon travail. Faque c’est ça…au fil du temps, j’ai découvert que non seulement elle était carencée mais qu’elle était victime de maltraitance depuis sa tendre enfance. Les anciens cabochons de propriétaires n’étaient clairement pas des Mike Holmes en puissance. Y’a beau porter une salopette mais crisse, lui, y bâtit drette !

 

J’avoue qu’au moment de l’achat en 2009, j’avais peu de connaissances dans le domaine: à part des cabanes dans l’bois (qui étaient systématiquement détruites par des voyous) et une distributrice à gommes ballounes (qui fonctionnait une fois sur deux), mes blanches mains n’avaient pas fait grand chose de concret, trop occupées à se balader sur mon manche…de guitare.

 

 

Vivre en appart’ permet aux jeunes adultes de gagner en autonomie et d’apprendre à gérer un budget mais sûrement pas à manipuler une scie va-et-vient à bout de bras à proximité d’un paquet de fils électriques, couché sul dos avec une flashlight dans yeule, les yeux plein d’bran d’scie pis une envie de pisser.

 

 

Oh. Que. Non.

 

 

Certains diront : “Dude, sers-toi d’une lampe frontale, de lunettes de sécurité pis passe aux toilettes avant de commencer tes travaux !”. Oui, oui, maintenant c’est ce que je fais mais j’ai dû apprendre sul tas.

 

 

Ouin…

Par définition, le tas est un amalgame d’essais et surtout d’erreurs, de coups de pouce familiaux, de “conseils” du commis chez Rona et de tutoriels mis en ligne par un Texan beaucoup trop motivé qui explique comment se débarrasser d’une souche d’arbre avec de l’huile végétale pis des briquettes à charcoal. Parce qu’avec une maison vient un terrain, qui demande aussi de l’entretien. Bref, grâce à ma maison tout’ croche, j’ai beaucoup appris.

 

Habiter longtemps au même endroit permet aussi de constater la détérioration progressive du matériel et qu’il faut toujours réparer, repeindre, changer, actualiser…en fait, toute pète !!! Que ce soit à cause de l’usure normale, de l’obsolescence programmée ou d’un “garochage en bas de l’escalier”, on doit s’improviser plombier, menuisier, électricien, mécanicien, peintre, plâtrier, réparateur de gogosse.

 

 

Cette faculté à maîtriser une sableuse à plancher one-shot, à manier un gun à clous comme Lucky Luke et à tirer un joint de silicone plus vite que son ombre n’est pas innée. Pour être dans l’ère du temps, j’irais même jusqu’à classer ça dans la catégorie “charge mentale”. Parce que t’es un homme. Parce que t’es propriétaire. Parce que t’es un papa. Tu dois savoir comment faire. Là. Drette là. Toujours. Comme quand Martin Matte change sa bolle de toilette dans Les Beaux Malaises.

C’est ça, apprendre sul tas.


Anyway, le Pape aussi pète.

 

 

Un peu plus sur l’auteur

Jonathan Savoie

Élève modèle malgré sa chevelure de feu, ce dragueur sans compromis adore coiffer ses cheveux perpendiculairement à sa tête. Ami des conifères et des invertébrés, ce bout-en-train au repos est comme une machine à coudre avec piles lorsqu’il n’y a pas d’électricité. Tel le veuf dans une orgie, il sait se servir de ses mains. Telle une tache sur un  vêtement immaculé, on le remarque facilement. (Description retrouvée dans un album des finissants datant de 1997).

Père de famille ayant survécu à la naissance de 3 jeunes garçons dont 2 jumeaux, Jonathan demeure l’ami des conifères malgré une réduction au niveau capillaire. Encore bout-en-train, il utilise sa plume pour partager des réalités parentales, vu par le papa! (Description datant de 2019)

 

Vous-aimez? Partagez!

One thought on “Le Pape aussi pète…

  1. Eh bin! Je l’savais, t’es un blogueur de bogues. C’esr pas ma faute si chu rendu que je fais du Yoga, c’est pour m’affranchir des taxes et des réparations. Merci pour ton texte, j’ai apprécié!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *