25 mars 2019

Quand les vêtements des uns… font le bonheur des autres

Depuis le début de l’année 2019…  Ouf! On en entend parler du zéro déchet, n’est-ce pas?! Tant mieux si de plus en plus de gens prennent conscience de leur impact écologique; c’est super. Mais ce qui me dérange, c’est qu’on en parle plus qu’on ne prend action, il me semble, et surtout, on commercialise tout et rien sous le prétexte zéro déchet. On se retrouve parfois à surconsommer pour embarquer dans la vague zéro déchet… un peu ironique!

Avec l’arrivée du printemps (oui, oui! Il arrivera!), j’avais envie de partager mes suggestions pour consommer différemment lorsqu’il sera temps de refaire votre garde-robe estivale.

Premièrement, on fait du ménage et on trie les morceaux qui ne font plus, que l’on n’aime plus et qu’on n’a pas porté depuis plus de 2 ans. Les vêtements trop grands doivent disparaître. Plus on a d’objets, plus on a besoin de temps et d’espace pour les entretenir. Donc, on fait de la place, vous verrez, ça fait du bien.

Maintenant que vous constatez que vous n’aurez rien (ou presque) à porter quand le soleil brillera enfin, voici mes idées pour regarnir vos tiroirs, à faible coût.

Avant de faire des achats d’articles neufs, même s’ils nous semblent de bons choix pour  l’environnement – comme acheter des vêtements de coton bio, de bambou ou fabriqués ici –  je vous suggère d’explorer l’idée de la réutilisation en vous tournant vers l’usagé. Chaque année, ce sont des quantités astronomiques de déchets textiles qui se retrouvent à la poubelle, alors la moindre des choses pour notre chère planète est de tenter de donner une deuxième vie à nos vêtements. Vos vêtements feront des heureux tout autant, tout comme vous ferez vous-même de belles trouvailles.

Troc de linge ou SWAP

L’automne dernier, j’ai assisté pour la première fois à un SWAP de vêtements organisé par @mabanlieue et je suis tombée en amour avec le concept. La deuxième édition vient tout juste de passer, ce dimanche le 24 mars et ce fut encore une fois un grand succès! Le nombre de participants à doublé d’une édition à l’autre, cela démontre bien que l’intérêt pour ce genre d’événement est très présent.

Le principe est bien simple. Cela se déroule en 2 temps : 1) dépôt/triage des vêtements,  et 2) magasinage. Tout d’abord on apporte nos vêtements en bonne condition et que l’on veut échanger. Ensuite, les organisatrices trient et placent les vêtements par catégorie dans une salle et finalement (le soir ou le lendemain) les personnes inscrites vont magasiner parmi tous les vêtements apportés. Le coût pour participer est de 10 $ et on obtient un crédit pour chaque morceau que l’on a donné, donc en apportant 10 morceaux, on peut repartir avec 10 items. Les vêtements non récupérés sont remis à un organisme de bienfaisance.

L’idée d’échanger des vêtements en groupe n’est pas que géniale, c’est tellement économique! D’ailleurs si ce genre d’événement n’est pas organisé dans votre région, vous pourriez simplement inviter vos amis, (et amis d’amis) à venir avec leur poche de linge faire des échanges le temps d’une soirée. C’est convivial et vraiment, on y fait de belles trouvailles.

Le prochain événement Look de Fripe se tiendra en juin (date et lieu encore secrets!) et sera un troc de vêtements pour enfant!!! Pour les adultes, rendez-vous cet automne pour une 3e édition. Surveillez la page de Ma Banlieue pour les détails.

Nouvelle application Upcycli

Le 8 mars a eu lieu le lancement d’une super application pour l’achat et la revente de vêtements “de marques” usagés, ici au Québec: @Upcycli. L’application se télécharge gratuitement et s’utilise vraiment facilement. On se crée un compte gratuitement, on y liste nos articles avec une photo et description et le tour est joué. Le plus long est de trier tous nos vêtements et de les lister. Ensuite, les utilisateurs peuvent se contacter sur la plateforme avec de messages privés.

On y retrouve des vêtements de toutes les marques à budget fort variable. Naturellement, chaque personne évalue le prix de vente de ses articles, alors on peut y retrouver le même morceaux à 2 prix différents. Ça vaut donc la peine de chercher un peu.

La qualité des photos est inégale, parfois le morceau et présenté sur un cintre et d’autre fois sur une personne, donc il peut être difficile de voir le potentiel de l’article. Quoi qu’il en soit, on peut toujours demander au vendeur de nous envoyer des précisions ou une photo supplémentaire si on a un doute avant d’acheter.

Finalement, comme l’appli est assez récente, je dirais qu’on retrouve beaucoup d’articles à vendre mais peu d’acheteurs pour l’instant. Je crois que le lancement a motivé les gens à vider leurs placards mais pour 25 morceaux qui partent, on en rachète souvent seulement quelques-uns. Le temps nous dira si l’utilisation de cette application pour vendre offre de bons résultats.

Groupe Facebook de revente Fait ici…Deuxième vie !

Je dois avouer que j’ai vraiment un gros faible pour l’achat de vêtements faits ici. L’idée d’encourager une entreprise locale et de découvrir des talents bien de chez nous; j’adore! J’ai acheté plusieurs morceaux neufs, mais depuis environ 1 an, j’ai rejoint le groupe de revente d’articles usagés Fait ici… Deuxième vie ! et je suis accro!!!!

Des transactions sur ce site, j’en ai faites et ce que j’adore, c’est que le tout est bien ordonné et les utilisateurs sont généralement très fiables. On se contacte en privé et on organise soit la vente en personne ou on prend une entente pour poster l’item (la majorité du temps) car les utilisateurs viennent de partout au Québec.

Voici quelques astuces pour faciliter votre utilisation de cette plateforme:

Généralement on affiche une photo, la marque, la taille, la condition, la couleur et le prix désiré avec supplément si posté. Assurez-vous de classer la photo dans l’album approprié.

Des précisions concernant la poste, car au début c’est pas évident s’y retrouver :

  • La poste est en supplément au frais de l’acheteur, à moins que le prix n’inclue la poste, ce qui est chose rare.
  • Un articles léger qui s’aplatit bien peut passer dans une enveloppe (grande enveloppe orange) ce qui coûte environ 4 $

Astuce : Pour augmenter les chance que le vêtement soit accepté en enveloppe, on peut sceller le tout dans un grand ziploc et enlever l’air, ou sceller sous vide carrément. C’est surtout l’épaisseur qui importe, – maximum 3 cm si ma mémoire est bonne.

  • Si le vêtement est grand, épais ou assez lourd, il faut poster en coli avec un numéro de suivi, cela coûte environ 15 $. Moi je réutilise des enveloppes et des boites que j’ai chez moi, c’est économique et écologique.

Dans ce groupe, la plupart des utilisateurs accepteront de poster à vos frais. Par contre, si la personne ne veut pas poster, elle mentionne dans son offre : priorise en main propre.

Il est important de suivre les règlements du groupe quant à la priorité, car plusieurs acheteurs se manifestent simultanément et cela crée parfois de la confusion. L’ordre à suivre est celui des commentaires sous la photo et non les gens qui vous contactent en message privé. Cela semble anodin, mais personnellement je trouve important le respect dans ce type de groupes et les utilisateurs le remarquent.

Autres groupes d’achat Facebook

Les groupes de revente de vêtements (surtout vêtements d’enfants) aux noms de vide-dressing sont nombreux sur facebook. Ce sont également de bonnes options et vous pouvez y acheter des lots de vêtements à prix dérisoires ou y trouver des vêtements de marques à prix réduits.

Pour conclure

Peu importe l’option que vous choisirez pour réaliser vos prochains achats de vêtements, une prise de conscience s’impose et avant d’acheter neuf ou même usagé, pensez à cette fameuse question : En as-tu vraiment besoin ?

 

Un peu plus sur l’auteure

Patricia Lachance

Je suis la super maman de 2 petits enfants de moins de 2 ans; la belle Olivia et le petit Lucas. Après avoir eu ma fille en 2015, j’ai mis de côté ma carrière dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie pour devenir maman à la maison. Naturellement, j’ai d’autres intérêts dans la vie que faire du ménage, de la lessive et changer des couches… J’adore par exemple découvrir et tester toutes sortes de produits liés à la maternité et aux bébés. J’en partagerai d’ailleurs mon appréciation à travers divers articles. J’ai aussi une passion pour la bouffe, j’aime manger, je pense à la bouffe en mangeant, et je cuisine pour me détendre. Ça, ou je sors un livre et m’endors au bout de 3 pages! Mais en réalité, je suis par dessus tout une passionnée des voyages. Je vous ferai part de mes bons plans et suggestions, car OUI, on peut encore voyager avec des enfants et pas juste dans des tout-inclus!

Pour voir les autres articles de Patricia c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!

One thought on “Quand les vêtements des uns… font le bonheur des autres

  1. Article très pertinant, bravo Patricia! Un bel avantage de rester à Laval! ? Pour ma part, je vais porter mes vêtement et magasine pratiquement juste dans les commerces de vêtements usagés. L’ambiance est calme, je trouve des vêtements de meilleurs qualités et à bas prix en plus! Je vais tenter d’organiser des échanges de vêtements avec mes amies, le problème est que j’ai beaucoup d’amies avec des tailles de vêtements différents! ?

Répondre à Carine Normand Dubreuil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *