1 octobre 2019

Le crime de Soeur Marie-Hosanna

LE CRIME DE SŒUR MARIE-HOSANNA de CLAIRE BERGERON aux Éditions Druide

Une intrigue tissée de drames, de secrets et de rebondissements, qui nous transporte de Westmount, la ville la plus huppée de l’île, aux bordels du centre-ville de Montréal, en passant par la vie monastique et l’Abitibi rurale, à une époque où, trop souvent, les femmes n’étaient guère plus que le bien des hommes.

Le rythme de vie trépidant dans lequel nous sommes tous à la course, nous laisse peu de temps pour prendre du temps pour nous, alors quand on décide de lire un roman on ne veut pas être déçu, et le livre de Claire Bergeron en est un qui ne vous décevra pas, loin de là.

Dès le départ on est plongé dans le Québec du début des années 1900 où l’éminent juge Aristide Martel assoit son pouvoir sur tout ce qui l’entoure y compris sa famille. Dans ce pan de la société patriarcale, Ophélie Martel, la fille du juge Martel, reçoit que peu de considération de son père, qui démontre de l’affection que pour son fils, celui qui aura l’honneur de poursuivre sa lignée.  Au prise avec un père autoritaire et une mère qui les a quittés, la jeune Ophélie tente de trouver un sens à la vie et c’est par un soir de découragement que son avenir prendra un tournant bien inattendue.

Incapable de soutenir sa fille suite à cet évènement malheureux, pressé de sauver les apparences et sa réputation, le juge Martel choisira de faire « disparaître » Ophélie en la conduisant au cloître des Augustine où il affirme ne plus jamais vouloir la revoir.

Débute une quête lourde de sens pour cette jeune fille qui n’a aucune affinité avec la religion et qui porte en elle la honte et le déshonneur. A travers des rencontres inattendues et des décisions qui la mèneront loin de chez elle en Abitibi, Ophélie trouvera sa voie, mais au prix de plusieurs désillusions.

À la limite entre le roman historique et le suspens, le roman de Claire Bergeron se lit d’un trait. L’écriture est fluide, les descriptions juste assez développées et il n’y pas de longueur. Seul la finale m’a laissé un peu dubitative. Je ne crois pas que l’auteur avait nécessairement besoin d’aller aussi loin pour nous impressionner. Son œuvre est une réussite, un plaisir à lire décupler si vous êtes un tant soit peu amoureux de l’histoire. Je vous le recommande chaudement. De mon côté, j’irai flirter avec le reste de son œuvre, il n’y a pas à dire je suis devenue une fan !

Pour plus d’info

Titre : Le crime de sœur Marie-Hosanna

Auteur : Claire Bergeron

Photographie en page couverture : Isabelle Larose Photography

Éditeur : Éditions Druide

ISBN : 978-2-89711-463-3

Nombre de pages : 464 pages

Prix : 27.95$

Un peu plus sur l’auteure

Marylène Langdeau

Chef de tribu de 3 enfants entre 5 et 14 ans et grande angoissée devant l’éternel, j’écris car je n’ai pas le temps de rajouter une heure de psychothérapie dans mon quotidien déjà bien rempli. Amoureuse d’un homme zen et résiliant depuis 10 ans , notre duo d’enfer mène de front carrières et suivis au centre de réadaptation pour notre petite dernière. Passionnée de tout et de rien et en constante recherche d’équilibre j’essaie de voir la vie d’un œil positif.

Pour voir les autres articles de Marylène c’est ICI!

 

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *