9 novembre 2017

Notre premier Halloween à toi et moi

Le 31 octobre dernier, c’était l’Halloween. Mais c’était également NOTRE première Halloween ensemble, à toi et moi. Du haut de tes 5 ans, ton costume de Batman sur le dos et une énergie sans borne, comme si t’avais déjà ingurgité 8 barres de chocolat et 5 sacs de jujubes a à peine 7h13 du matin, t’es venu me réveiller, tout doucement, comme tu le fais tous les matins de la semaine que t’es avec papa et moi, et tu m’as demandé dans le creux de mon oreille si je pouvais venir te maquiller en Batman, parce que t’avais pas le droit de porter ton joli masque à l’école, et parce que, on va se l’avouer, ton papa est vraiment pas doué en maquillage. Ça m’a fait un petit velours que tu viennes me le demander. Ça ne fait pas super longtemps que ton papa et moi on est un couple et je sais aussi que je suis entrée très vite et de manière très régulière dans ta petite vie d’enfant, mais j’avoue que j’aime ça quand tu me permets de faire des choses pour toi. Ça me démontre que, tranquillement, tu commences à me faire confiance. C’est donc en gigotant aux 3 secondes et en te faisant aller le mâche-patate de façon continue que j’ai réussi à te maquiller en un magnifique petit super-héros. T’es parti ce matin-là à bord de ton autobus, tout fier et plein de pouvoirs magiques.

Ce que tu ne sais pas, par contre, c’est toute la logistique parentale qui se retrouve derrière cette soirée d’épouvante. Depuis que ta maman et ton papa ne sont plus des amoureux, ils se sont fait un devoir de partager ensemble les journées de fêtes. Il faut que tu saches que ce ne sont vraiment pas toutes les familles qui ont ce respect et cette maturité pour faire passer le bonheur de leur enfant avant le leur. Bref, tout ça pour dire que c’était notre première Halloween à toi et moi, mais également à celui de ta maman et moi. Elle a accepté que je puisse vous accompagner. J’imagine qu’elle a bien remarqué qu’on avait une belle relation en développement, toi et moi. Je la remercie vraiment de me laisser prendre ma place à tes côtés.

T’as la chance aussi, mon petit poulet d’amour, que ta maman et moi, on est capable de passer quelques heures en compagnie de l’une et l’autre. C’est certain qu’on deviendra pas les meilleures amies du monde, mais on est capable d’avoir du fun quand on fait des activités tous ensemble. Ça fait toute la différence dans une dynamique de famille recomposée, crois-moi!

On est ensuite tous revenus à la maison de papa pour se séparer les bonbons. La moitié chez maman, la moitié chez papa. Tout est égal. 😉

Sur ce, t’es parti te coucher, pis moi, je termine ce texte en mangeant des Rockets.

Et vous ? Comment s’est passée votre première Halloween avec vos petits monstres ?

Un peu plus sur l’auteure

Anne-Marie Francoeur

Qui dit famille, dit également famille recomposée. Hé oui, je suis une belle-maman et fière de l’être. J’ai la chance de partager ce privilège avec mon conjoint et la maman de son petit poulet (5 ans). Passionnée par ce nouveau rôle que j’interprète depuis seulement quelques mois, je vous ferai vivre à travers mes textes mon quotidien, ma réalité et mes petits et grands bonheurs d’être une belle-maman. Je risque aussi de vous vendre très fort ma passion du hiking et de la bonne bouffe. Des recettes de tousqui, ça me connait !  Au plaisir de vous faire découvrir mon monde.

Pour voir tous les articles d’Anne-Marie, c’est ici!

Vous-aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *