23 juillet 2017

Une petite journée pour prendre soin de nous

Cette année, mon mari et moi “célébrons” notre 15e été en tant que couple. C’est également notre 8e été en tant que parents. Disons que le choix de nos activités estivales ont beaucoup changé les 8 dernières années! Nous n’étions pas des party animals ni des beach beasts mais nous aimions beaucoup sortir en ville, marcher pendant des heures, magasiner dans toutes les petites boutiques et essayer de nouveaux restaurants. Depuis les enfants, nos sorties se limitent davantage au Parc Bosco, au rond-point en face de la maison, et aux Galeries Joliette!

Nous avons toujours trouvé important d’avoir du temps que pour nous, de ne pas être attendus à la fin de la soirée, et de ne pas avoir d’attentes quant au déroulement de la journée. Des imprévus avec des enfants = source de stress. Des imprévus entre adultes = source d’opportunités! Non?!

Enfin bref, hier nous avons eu notre annuelle journée sans enfant. Mes parents ont accepté de les garder chez eux le temps d’une journée et d’une nuit pour que mon mari et moi puissions sortir une fois sans les enfants. (On le remercie encore d’ailleurs. P.S. J’ai dormi jusqu’à 9h30 le lendemain matin!). Voici ce que nous avons fait, en espérant vous inspirer une journée similaire!

 

Tout d’abord, après s’être stationnés sur Christophe-Colomb, dans le secteur Mont-Royal, nous nous sommes dirigés vers le Métro Mont-Royal afin de nous procurer des passes 24h. Nous n’avions aucune idée du genre de journée que nous voulions avoir, ni des endroits que nous voulions visiter. En cas de doute, il est préférable d’avoir un billet de métro nous permettant d’utiliser ce transport en commun aussi souvent que nécessaire. Pour 10$ chaque, nous nous assurions de pouvoir rapidement revenir à la voiture en cas de gros achats!

Nous avons marché beaucoup, puisqu’il faisait si beau. On sous-estime parfois les bienfaits de la marche vers nulle part. Pour une fois, nous ne marchions pas d’un pas rapide pour se rendre quelque part de précis; nous suivions la route et nous nous laissions inspirer par ce qu’elle nous mettait sous les yeux. C’est ainsi que pour le dîner, nous sommes arrêtés chez Schwartz’s Deli, sur St-Laurent. Si vous aimez le smoked meat, n’y allez pas. Vous serez déçus toutes les fois suivantes où vous mangerez du smoked meat car il ne pourra jamais être aussi bon que chez Schwartz’s Deli! Puisque nous n’avions pas encore très faim mais que line-up chez Schwartz’s était inexistant (ce qui est super rare!), nous avons partagé une sandwich à la viande fumée. La viande fondait dans la bouche; c’était terriblement bon. À découvrir, redécouvrir s’il le faut!

 

Nous avons ensuite pris la direction des rues commerciales. Nous avons fait quelques grands magasins, mais je vous épargne les détails de la frustrante expérience de magasinage. Je garderai le tout pour un autre blog, intitulé Comment Plus Rien Ne Me Fait Depuis Que J’Ai Eu Des Enfants…! Par contre, nous avons fait de superbes découvertes chez Beatnick Records, sur St-Denis, une petite perle pour les amateurs de vinyls comme nous! Il y a du neuf, du moins neuf, du métal, de l’alternatif, du franco, du pop des années 50, du soul, du jazz… de tout quoi! Le proprio est d’une bonne humeur et gentillesse appréciée et les prix sont très raisonnables! Nous sommes repartis avec 8 vinyls, dont du Misfits et du Buddy Holly. Vive la diversité musicale! Si vous ne connaissiez pas, vous pouvez maintenant me remercier. Ou comme mon mari dirait, “tu m’as amené ici, c’est de ta faute si je dépense!”…

 

Et puis nous sommes allés au Quartier des Spectacles, où à notre grande surprise (tsé on ne vient pas de la ville, on ne sait pas trop ce qu’il s ‘y passe!) il y avait le Festival Juste Pour Rire! Il y avait plusieurs kiosques extérieurs et pour la modique somme de 7$, nous avons pu apprécier une bonne Indian Pale Ale directement dans la rue. Bon… J’avoue que c’est un peu dispendieux, mais notre petit coté contrevenant-rebelle (disparu avec l’arrivée des enfants) était juste content de pouvoir boire une bière dans la rue!

Il faisait chaud, nous ne le cacherons pas. Mais sans les enfants, nous ne nous sentions pas mal d’arrêter prendre une bière sur une terrace, même si la grande aiguille dépasse à peine les premières minutes suivant midi (mais il était déjà 17h00 quelque part dans le monde donc on est ok!). Un petit arrêt Aux 3 Brasseurs s’est donc imposé! Ne sachant pas quoi déguster, nous avons choisi de goûter… à tout! Effectivement, nous nous sommes procurés un mini verre de chacune des sortes de bières offertes. Mon mari a été enthousiaste et a bu 2 petits verres avant que je puisse compléter ma photo, mais vous aurez un bon aperçu de la variété offerte quand même! Pour 15 dollars, nous avons eu l’équivalent de 4 bières et étions bien heureux!

Nous avons ensuite poursuivi notre marche du bonheur, visitant quelques boutiques. Le fait de marcher tout simplement était si calmant… et c’est gratuit!

Mon mari avait envie de déguster des huîtres. Un petit arrêt à la Brasserie St-Denis nous a permis de manger une douzaine d’huîtres chacun, pour la modique somme de 10$. Bien entendu, le tout était délicieusement accompagné d’un litre de leur IPA du Nord-Est. Encore une fois, peu dispendieux et si bon.

Nous avons ensuite pris la direction du Vieux Port de Montréal. Cependant, étant un peu agoraphobe, mon mari était visiblement inconfortable entouré d’autant de touristes. Nous avions faim, nous étions fatigués et nos pieds nous faisaient mal (après 25 km de marche, c’est normal quand même!). Nous avons donc pris la décision de quitter le Vieux Port pour aller manger dans le quartier chinois. Nous y allons régulièrement, car nous apprécions leur culture. La nourriture est bonne, les gens sont chaleureux et le tout est très abordable. Notre endroit préféré est le Restaurant Ethan, situé au 72A de la Gauchetière. Nous avons pris le Combo à partager (à 2) et honnêtement, nous aurions été avec nos 3 enfants et aurions quand même eu assez de nourriture. C’était si bon! La dernière fois, nous avions pris le repas de Canard laqué, mais cette fois, sur le menu, c’était spécifié… que c’était pour 4 personnes!!

Nous avons eu droit à des dumplings hors de ce monde, des légumes délicieux, des crevettes cuites à la perfection… et du bon saké! Vraiment un endroit à visiter! Le propriétaire est extrêmement gentil et honnête. Il nous a d’ailleurs aidé lors du choix de saké, en nous disant “Si toi prends le gros, toi en a plus pour ton argent. Toi vas aimer le saké, moins cher de prendre le gros!”. Adorable, n’est-ce pas!

 

 

Bref, cette journée nous a permis de nous ressourcer, de nous retrouver en tant qu’adultes non seulement parents mais amoureux. Nous ne sommes pas restés très tard; nous ne sommes plus faits pour le Night Life! Mais à 21h45, nous étions de retour dans notre patelin, avec une bonne petite (dernière) bière et un feu de joie!

Il est important de prendre soin de notre couple, de nous trouver des moments à deux, afin de ne pas se perdre.Je le répète: nous sommes parents ensemble, complices dans cette belle aventure de la vie, mais nous sommes aussi des amoureux, un couple qui se tient fort encore après 15 ans, après les hauts et les bas, après les nuits blanches et les journées grises…

 

p.s. vous pouvez cliquer sur les nom des différents endroits visités. Lorsque possible, un lien vers leur site internet a été mis!

Un peu plus sur l’auteure

Marie Quirion

Bonjour! Alors…Marie Quirion, c’est qui? Eh bien voilà: je suis une enseignante d’anglais depuis 2008, mais qui enseigne également en entrepreneuriat, en citoyenneté numérique et média, et en ECR. À temps partiel, je peux également me qualifier d’infirmière, de psychologue, de cuisinière, de ménagère, de traductrice, de clown, de coiffeuse, de maquilleuse, de taxi driver, de coach… Je suis une femme occupée, ma foi! Mais le rôle qui me définit le plus, celui que je comble depuis début 2010, ne fait pas partie de la liste ci-dessus. Effectivement, j’ai “oublié” de mentionner que j’étais également la mère de trois bundles of joy: Félix (7 ans, 2010), Zoë (6 ans, 2011) et le p’tit dernier, mais non le moindre, Léo (4.5 ans, 2012), aussi appelé Nidas. Comme dans Léonidas, le roi Sparte. Vous savez, celui qui aimait se battre? Bien c’est lui. Mais on y reviendra, si vous le voulez bien! Heureusement, mon mari et moi formons une bonne équipe qui ne peut être abattue aussi facilement que les personnages dans 300… ! Alors voilà, je vous parlerai de sujets qui me tiennent à cœur, qui me passionnent, qui me choquent ou tout simplement qui me passent par la tête au moment où je suis assise pour écrire! Au plaisir de discuter avec vous!

Pour voir les autres articles de Marie c’est ICI!

Vous-aimez? Partagez!
Tagged on:

2 thoughts on “Une petite journée pour prendre soin de nous

  1. Moi j’aimerais pouvoir cliquer sur le visage à ton mari pour avoir accès à la série de photos inédites de sa bédaine après tous ces arrêts bière et bouffe. Merci !

    1. Merci du commentaire ?!
      Mais sérieusement, je peux vous rassurer, il n’y a aucune bedaine sur cet homme! Lorsqu’on fait attention à notre alimentation et train de vie (entrainement, habitudes en général), une sortie une fois ne cause pas de dégâts voyons! Comme dans toute bonne chose, la modération est clé. Certes, si nous avions ce train de vie tous les jours, j’aurais un discours différent, mais ce n’est pas le cas, alors nous apprécions grandement ces petits moments! Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *